Accueil Corseweb
Voyages en CorseImmobilier en Corse FrançaisEnglishDeutschItaliano
Contact Corseweb

orezza.jpg (8763 octets)

Le Thermalisme et
Les Stations Thermales en Corse


Fontaine d'Orezza Les Thermes de Pietrapola
Les Thermes de Guagno-les-Bains
Les Thermes d'Urbalacone

Un peu d'Histoire ...

" Entre le VIIIè et le IXè siècle avant J.C., les Romains chassèrent les Carthaginois de leurs comptoirs de la Méditerranée, ils s'installèrent sur la côte orientale de la Corse et construisirent Aleria.

[..] On peut facilement imaginer, qu'amateurs et connaisseurs de sources thermales, les romains aient apprécié celles de Pietrapola, dans leurs sites paradisiaques, si proches d'Aleria.
Ils y créèrent des Thermes et profitèrent de leurs bienfaits...

La confirmation de cette hypothèse fut la découvertes des vestiges de thermes magnifiques, de pièces de monnaies, et de canalisations anciennes dans l'implantation des thermes actuels.

spa1.jpg (20891 octets)
Si l'on se rapporte à certains auteurs, ils n'auraient utilisé que les propriétés thermiques des eaux chaudes, ne recherchant pas une action curative interne, mais seulement le bien être de l'effet balnéaire. Cette réflexion nous permet de comprendre pourquoi ils n'ont pas découvert les propriétés de Puzzichello, source froide.

Les premiers chrétiens eux-mêmes considéraient ces établissements de bains comme des lieux de débauche pour les hérétiques et y portaient souvent le feu. (Cf. Biologie médicale n°7 - 1938)

Plus tard, les Romains furent chassés à leur tour par des invasions successives de Sarrasins et, probablement, alors, la station Thermale de Pietrapola fut détruite."


" Il faudra donc remonter au VIIIè siècle pour trouver trace d'une étude médicale des sources minérales en Corse. Celle-ci a été faite sous le patronage de Monseigneur Carlo Fabrizio Giustiniano, Evêque de Mariana.

Avant même la parution de l'ouvrage de ce prélat intitulé "Description de la Corse", Giovanni Della Grossa [..] mentionnait que deux savant médecins [sans citer leurs noms] avaient été chargés d'étudier " Questi Bagni di Corsica " et reproduisait ainsi le résultat de leurs travaux :

film5017.jpg (14908 octets)
  • Près d'Aléria et de Prunelli-di-Fiumorbo, à Pietrapola, deux sources bien connues d'eaux très chaudes actives contre les douleurs rhumatismales
  • Près d'Asco, deux sources dont une diurétique, l'autre agissant sur les maladies de foie (sources non utilisées aujourd'hui)
  • Moranzana piève de Mariana, eau ferrugineuse
  • Campo Cardetto source peu connue qu'il faut chauffer pour usage
  • Dans la piève de Vico : 3 stations, l'une à Musi (eau tiède), la seconde à Balogna (eau froide) [confusion probable dans l'esprit de l'auteur sur la température de ces deux sources, Balogna est une eau tiède], la troisième à Sornu in Su (Guagno eau chaude).
  • Dans la piève de Tallabo des bains mal connus (Guitera)
  • Dans la piève d'Alata, eau chaude (Caldane de Tallone).
  • Dans le village de San'Antonio de cette même piève source froide " Piève = subdivision territoriale corse sous la domination génoise

[..] " Nous pouvons donc dire que Pietropola, Guagno, ..etc,  étaient déjà connues dès la fin du XVIè siècle."

[..] " D'une manière plus précise que disent nos archives au sujet de Guagno, Puzzichello, Pietrapola ...

  • Dans une histoire de l'Isle de Corse, écrite par un inconnu (G.D.C.) en 1749, sont mentionnées les eaux de Guagno..
  • En 1820, Theriaux, un pharmacien, fait la première analyse des eaux de Guagno..
  • Plus tard, O'Henry et Poggiale (1852), puis Constantin James (1854) sur la proposition du Conseil Général - voeu de 1853 adressé au Ministre de l'Agriculture - Marchal de Calvi en 1855, A. Pietri en 1898, Félix Battesti en 1905, font des analyses chimiques et des études médicales des   sources de Pietrapola et de Puzzichello..
  • Citons avec une mention particulière l'ouvrage complet du Docteur Zuccarelli et de L. Gentil, pharmacien de Bastia, paru en 1909 où nous trouvons des indications et contre-indications précises de ces eaux, ainsi que des analyses assez complètes des principales sources..
  • Enfin, au mois d'avril 1938, M. Barret, Directeur du Laboratoire d'Hygiène Départemental, conformément à l'arrêté du Ministère de la Santé Publique pris le 14 Octobre 1937, est passé à Guagno, Pietrapola, Orezza, Baracci, et Caldaniccia pour y faire des analyses." [..]

[..] " Les stations de Puzzichello et Pietrapola, depuis la fin du XVè siècle, n'avaient cessé de péricliter car pourvues d'installations anciennes et mal entretenues, elles répondaient très imparfaitement aux besoins de la clientèle."

Extraits de "Pietrapola les Bains" par Jean Louis Noel


Aujourd'hui ...

spa2.jpg (9691 octets)

Grace à d'importants travaux de rénovation, de modernisation et de mise en conformité, les adeptes du thermalisme pourront apprécier les bienfaits des eaux et la qualité de l'accueil de :

L'Etablissement Thermal de Pietrapola

Agrée depuis le 7 juin 1978.
Les sources d'eau thermale sont au nombre de sept.
Le débit total de toutes ces sources réunies est de 200.000 litres/jour.
Indications : Affections de l'appareil locomoteur
Autres indications : Rhumatisme, arthrite, arthrose

L'Etablissement Thermal de Guagno-les-Bains

Le centre thermal permet des cures traitant la rhumatologie avec présence médicale et celle d'un ostéopathe.
Indications : Rhumatologie
Hébergement : Hôtels ou Locations Estivales [Soccia]

L'Etablissement Thermal d'Urbalaconne [Source Taccana]

Indications : voies respiratoires (ORL) [reconnues et remboursées par la S.S]
Autres indications : Rhumatologie - Dermatologie - Psoriasis
Ulcères variqueux (dermatoses) [reconnues par l'Académie de Médecine]

  InternetCom Carte