Accueil Corseweb
Voyages en CorseImmobilier en Corse FrançaisEnglishDeutschItaliano
Contact Corseweb
 Figures de  l'Histoire  
 Sites et  Monuments  
 Vendetta et  Bandits d'Honneur  
 Tête de Maure  

La Tête de Maure ... Un Symbole

[...] " Dans sa pureté primitive, la tête de Maure est " dextre ", de " sable ", " animée ", " tortillée ", sans collier ni pendentifs, et coupée au ras du cou. ". [...] " Quant au tortil, il est soit sur le front, soit sur les yeux. Et il peut même manquer, bien que sa présence soit donnée, par la plupart des traités d’héraldique, comme un élément essentiel de la figure. "


Des rois d'Aragon à la Révolution ...

[...] "La tête de Maure n’apparaît pour la première fois qu’en 1281, sur un sceau du roi Pierre III dit le Grand. Elle est quadruple et entoure une croix. Les successeurs de Pierre III continuèrent à se servir de cet emblème pendant un bon siècle, et ce n’est qu’en 1387 que le roi Jean Ier revient au sceau à quatre pals de ses ancêtres " qu’il employa seul et que conservèrent ses successeurs tant que dura le royaume d’Aragon. "

[...]   " En ce qui concerne la Corse, retenons que l’emblème n’est pas né dans notre île, qu’il y a été importé par les rois d’Aragon et qu’il n’y est attesté ni à la fin du XIIIè, ni au début du XIVè siècle. "

[...]   " S’il n’est pas absolument exclu que certains chefs corses aient pu prendre la tête de Maure comme enseigne de leurs fanions et étendards, il est en revanche certain que le drapeau à la tête de Maure n’a pas été, en cette même période [XIIIè au XVIIè siècle], le drapeau officiel de la Corse. "

[...]   " Le 12 mars 1736 débarquait à Aleria un baron allemand qui se paraît indûment de titres aussi prestigieux qu’empruntés " [...]  " Théodore de Neuhoff se faisait partout accompagner, dans sa marche triomphale a travers la Corse d’un portrait où il figurait en tenue d’apparat. Au bas de ce portait figurait un blason ainsi conçu : au centre, un écu carré surmonté d’une couronne royale, elle-même surmonté d’un globe. Dans l’écu, une tête de Maure, tournée vers la droite de celui qui la regarde, portant un bandeau sur les yeux, noué derrière la tête. "

[...] " C’est donc à ce " roi d’opérette ", à cet aventurier qui ne régna que six mois que l’on doit la présence de la tête de Maure sur le drapeau officiel de la Corse. Or la popularité de Théodore fut immense en Europe.. " [...] " Désormais, la tête de Maure est connue de l’Europe entière comme le symbole officiel des armes de la Corse "

[...] " C’est avec Pascal Paoli que le drapeau à tête de Maure est devenu l’emblème officiel de la nation corse. "

[...] " Au début de son " Généralat " Paoli ne songea à innover en cette matière. Il garda l’emblème choisi, en janvier 1735, par les chefs insurgés dont son père, à la " Consulta " de Corte. L étendard portait l’image de la Vierge Marie".

[...] " Mais en 1760 Paoli imagina un changement. "
[...] "On voit qu'il introduisit une innovation importante, par rapport au drapeau de la Consulte de 1735, puisqu'il abandonne l'image de la Vierge Marie".
[...] " il reprend la tête de Maure telle qu'elle est figurée sur les cartes de l'époque et [..] sur les armes de Théodore. Mais par rapport à Théodore, il introduisit une nouvelle différence : la suppression de la chaîne."

dpmaur01.jpg (18199 octets)

Musée Ethographique de Bastia

[...]"le 24 mai 1761, il fut décidé de fapper des monnaies "aux armes du Royaume". Ces monnaies[..]portent les armes de la Corse dans leur version définitive : un cartouche enferme une tête de Maure tournée vers la gauche avec un bandeau sur le front, noué derrière la nuque et un collier à deux ou trois grains. "

[...] " Paoli a décidé de relever le bandeau qui, on l’a vu, était placé sur les yeux dans les armes de Théodore. Un mot de lui, cité par l’un de ses biographes, nous donne la raison de cette déclaration : " Les Corses veulent y voir clair. La liberté doit marcher au flambeau de la philosophie. Ne dirait-on pas que nous craignons la lumière ? "

[...] "Ces propos sont corroborés par Ambrogio Rossi : "  Le général avait coutume de dire en riant : " Désormais le bandeau royal est bien placé comme il faut et comme il convient à notre dignité et non pour notre honte, comme le voulaient nos ennemis. "

[...] " Là ne s’arrête pas l’histoire de la tête de Maure. "[..] " Les Français la conservèrent en y ajoutant les fleurs de lys mais en supprimant complètement le bandeau. La Révolution, dans un premier temps donna au nouveau département de la Corse des armes où la tête de Maure voisinait avec les et une devise : La Loi, Le Roi . Mais, dès 1792 cette devise disparaît bien que la tête de Maure et les fleurs de lys subsistent encore. Lorsque Paoli forma le royaume anglo-corse, la tête de Maure associée aux armes du roi d’Angleterre redevint, de 1794 à 1796, l’emblème officiel de la Corse. "

[...] "Apparue à la fin du XIIIè siècle sur les sceaux du roi d’Aragon, portée peut-être par quelques chefs corses du parti aragonais aux XIV et XVè siècles, reparue sur un atlas italien du XVIè siècle, répandue par lui à travers l’Europe des cartographes, ramenée en Corse par Théodore de Neuhoff en 1736, devenue avec Paoli l’emblème officiel de la Corse indépendante, telle est l’extraordinaire parabole historique de la tête de Maure "

[Extraits de l'Ouvrage : Trois Etudes sur Paoli par Pierre Antonetti  - La Marge édition]

Les Rubriques Histoire :
Une Brève Chronologie / Les Figures de l'Histoire
Les Sites et Monuments / Vendetta et Bandits d'Honneur

Quelques Livres pour Aller plus Loin....

  InternetCom Carte