Accueil Corseweb
Voyages en CorseImmobilier en Corse FrançaisEnglishDeutschItaliano
Contact Corseweb
 Musique  
 Théatre  
 Artisanat  
 Religion  
 Peinture  

dj20026.jpg (21728 octets)

La Corse

Instants d'Eternité ...


Les Calanques
[Photo Desjobert]

Culture et Traditions ...

Hameau de Poggie à Valle d'Orezza [Ph. Desjobert] La Balagne [Ph. Desjobert]

Un chef d'œuvre  de nature surgi de la Méditerranée ...

Certains l'encensent, d'autres la discréditent.
La Corse favorise la démesure, l'affrontement, le drame, parfois.
Son histoire ressemble à sa géographie et il en de même pour ceux qui y sont nés :
granitiques, secrets.
Tumultueux. Indéchiffrables.

Venu de la nuit des temps, un adage m'obsède : "Un pays sans langue est un pays sans ordre". Nous, nous en avons une, de langue, et le désordre en plus.

Des civilisations, des envahisseurs se sont approprié cette terre privilégiée.
Les traces les plus visibles demeurent gênoises.
Impossible, ici, d'évacuer l'histoire.

Ne croyez rien de ce fatras d'idées. Effacez tout. Faites-vous une opinion par vous-même.

Vous découvrirez que la Corse vaut mieux que ce que l'on en dit, qu'elle vaut mieux que sa légende.
Les îles sont des paradoxes, et celle-ci n'y échappe pas qui cultive la contradiction en virtuose.
Les îles sont une part des continents mais la Corse demeure résolument à part.

La vraie Corse n'est pas sur le pourtour des côtes que gardent - paisibles - les tours gênoises.
Les criques, les golfes, les plages interminables ont le charme de l'ailleurs, mais l'authentique est à l'intérieur, là où s'étendent les châtaigneraies, là où se dressent les montagnes, dans les villages qui s'accrochent à la terre pour ne pas devenir désert.

Et dire que des rires ont ricoché sur les murs de granit de ces maisons, aujourd'hui, délaissées.
Polyphonies d'absence...

Le sort des îles n'est pas si enviable que cela, la plupart ont la peau rêche.
Or, cette île-là quatre saisons durant - est un camaïeu de verts.
La température y est le plus souvent clémente, au point que le printemps vient y passer l'hiver et, l'un tempérant l'autre, la douceur perdure.

Cinarca, Balagne, Agriates, Cap corse, Castagniccia, Casinca, Fiumorbo, à survoler mentalement ces régions, selon le trajet des aiguilles d'une montre, des paysages défilent séparés en leur milieu par l'arête des montagnes.
Qui veut réduire la Corse à une carte postale se trompe de focale.

Rudes, souvent, les coups de froid mordants, conjugués à des chaleurs implacables, ont fait la montagne sévère et la mer, bleu émail ou écumante quand l'hiver la bouscule,
renvoie les insulaires à leur enfermement.

L'île convient bien à ceux qui ont l'âme à vif.

Impossible de tout voir, même si l'on se réfère au guide qui vous désigne d'une étoile les sites remarquables.

Impossible de tout voir assurément.
Pourtant, imprégnez-vous de Corte, cette métaphore de pouvoir, poussez jusqu'à Tralonca. Regardez, loin, la mer depuis le Capo Rosso.Parvenu au Cap corse, cette passerelle marine, vous pourrez méditer comme ces vieux sages, assis sur des murettes, qui aiment la philosophie parce qu'elle est la volupté de penser.

Voyez Centuri, voyez Sant'Antonino dans la Balagne où poussent les oliveraies, et Bonifacio, ce lieu où se finit la terre.., et Sartène, et Porto-Vecchio, et Girolata, et les chapelles romanes disséminées, et les aiguilles offensives de Bavella, et la plage irréprochable d'Arone, près de Piana...
J'arrête là mon inventaire, il me faudrait une anthologie pour faire le tour de ce musée imaginaire dont je porte en moi chaque pierre, chaque arbre.

Sillonnez-là le plus possible, cette île...
C'est vrai, je vous l'accorde, "il faut se la gagner", la Corse, résister au tournis des routes, aux sentiers de chèvres, aux falaises abruptes, aux précipices qui vous attirent mais, parvenu au bout du chemin, respectez-là, car si elle demeure à peu près intacte, c'est que nombreux sont ses habitants qui se sont battus et continuent de se battre pour la préserver, pour qu'elle demeure ce chef d'oeuvre de nature surgi de la Méditerranée et qui porte un nom qui lui ressemble : Corsica .

Jérôme Camilly Journaliste-Écrivai
 
 
.
  InternetCom Carte